Essais à la rhodamine

Les essais à la rhodamine WT ont plusieurs applications pratiques dans le domaine du traitement des effluents. MCR utilise cet outil depuis 1995 et a réalisé plusieurs projets d’évaluation de court-circuitage pour des étangs et des mesures de débits.

Pour rendre ces services nous disposons d’un fluoromètre Turner de dernière génération ainsi que tous les équipements nécessaires pour doser la rhodamine et l’échantillonner en différents points.

 

Le court-circuitage hydraulique des bassins est une cause très fréquente de pertes d’efficacité de traitement. Avant d’envisager un agrandissement de station d’épuration avec les coûts qu’engendrent de tels travaux il peut s’avérer intéressant de vérifier au préalable si ceux-ci peuvent être optimisés. Dans l’affirmative, des économies importantes peuvent êtres réalisées.

Les essais au traceur visent à fournir des informations très précises concernant le court-circuitage des bassins. À partir des résultats de l’essai au traceur, il est possible d’établir par calcul l’ampleur du court-circuitage en faisant ressortir les principaux paramètres d’analyse de l’hydraulique des bassins dont le temps de rétention moyen réel par rapport au temps de rétention moyen théorique (voir exemple figure suivante).

Suite à l’analyse des résultats de l’étape précédente nous serons alors en mesure de proposer des correctifs dont :

  • Positionnement de rideaux pour augmenter le rendement et la capacité de traitement
  • Positionnement de conduites interbassins
  • Ajout de mélangeurs à des endroits spécifiques
  • Modification de l’aménagement de l’aération

Chambre de répartition

Très souvent les stations d’épuration sont munies d’une chambre de répartition avec deux (2) ou plusieurs seuils déversants manuels sans aucune possibilité de savoir le débit qui s’écoule sur chacun d’eux.

Avec un traceur comme de la rhodamine il est possible de mesurer le débit sur chaque vanne et d’obtenir la valeur du débit qui y passe et ajuster la position des vannes en conséquence.

Décanteurs primaire et secondaire

Le court-circuitage d’un décanteur, qu’il soit primaire ou secondaire peut avoir des répercussions néfastes sur l’opération du traitement en aval ou encore sur les résultats à l’effluent final.

Au moyen d’un essai au traceur il est possible de déterminer les zones de courants préférentiels et de proposer un réajustement des déversoirs de sortie.

Mesures de débits en conduite

Il peut arriver que la mesure de débits en conduite ne soit pas possible avec des équipements traditionnels comme des déversoirs portatifs.

Avec l’utilisation d’un traceur, comme la rhodamine, il est possible de déterminer le débit instantané d’une conduite rapidement et avec une excellente précision. Il suffit d’injecter le traceur à un débit connu et fixe à un point en amont du point de mesure et de mesurer par la suite la concentration du traceur au point de mesure pour en déterminer le débit.

flèche